Aceptar
Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar la experiencia de navegación y ofrecer contenidos y servicios de interés.
Al continuar con la navegación, entendemos que se acepta nuestra política de cookies.

Golf:Quattre options différents en plein air

Votos

(Total de votos recibidos 616)

(Puntuación 3,01)

golf
Il n’y a pas de doute, les amoureux de ce sport pratiquent un tourisme très concret et spécifique, clairement orienté vers ces lieux où il existe une offre suffisante et attrayante.

Certaines régions du pays ont une grande renommée en cette matière, mais rares sont ceux qui savent qu’en réalité, le nord présente une offre complète et plaisante.
En général, les Asturies et plus particulièrement Gijón sont un authentique paradis pour les passionnés de golf vu que ceux-ci ont la possibilité de jouer sur quatre parcours différents dans un rayon d’à peine dix kilomètres, 13 si l’on accepte de faire un déplacement d’une demi-heure ou une heure à travers la région. Les uns sont privés, les autres municipaux, quasiment intégrés à la ville ou dans les alentours. Ce sont des parcours de 9 ou de 18 trous. 

Le plus ancien est celui du Real Club de Golf de Castiello, inauguré en 1958. C’est un club à caractère privé qui compte 550 membres lesquels sont actuellement les propriétaires du club. On peut y jouer sans être membre du club moyennant 60 ou 80 euros suivant l’époque de l’année. Il est situé dans la paroisse qui porte le même nom, à seulement 5 kilomètres de la ville dans un lieu au panorama privilégié. Ses installations complémentaires sont majestueuses tel son salon avec sa cheminée ou sa salle de jeux. Elles sont équipées d’une salle pour ranger les clubs de golf et d’un practice en plus de deux piscines en plein air. Ses meilleurs trous sont : le trou nº 2, un par 4 de 372 mètres, et le trou nº 6, un par 5 de 454 mètres.

Quelque temps après naissait le premier parcours de golf réglementaire de 18 trous, de propriété et gestion publique du pays, La Llorea, créé par la Municipalité de Gijón en 1995. Il compte 2000 abonnés, qui avec les joueurs sporadiques ont totalisé en 2010, 40 000 services sportifs, beaucoup d’entre eux durant les 33 tournois qui ont eu lieu pendant cette période, ce qui a fait de ce sport une pratique très populaire.

La troisième option pour putter dans la Municipalité de Gijón est El Tragamón, situé à deux kilomètres de la ville. C’est un parcours de 9 trous, un par 64 qui comprend un magnifique practice. Il est public et est considéré comme étant l’un des parcours les plus difficiles d’Espagne, ce qui est un attrait supplémentaire pour les passionnés de ce sport. C’est un terrain que l’on pourrait qualifier de semi rustique car il permet d’admirer les bois et une zone urbaine, la Laboral et ses luxueuses résidences.

Les Gijonais font beaucoup de sport et le golf ne leur est pas indifférent, une pratique récréative et qui leur permet de conserver une bonne forme physique. On note ces dernières années, un abaissement de l’âge d’initiation à ce sport, ce qui se doit à l’existence d’écoles de golf sur les différents terrains. Par exemple, dans le dernier venu s’ajouter à la liste de golfs, Deva Golf Pitch and Putt, le directeur chargé de la formation est un professionnel de la PGA américaine qui a développé sa propre philosophie pédagogique qu’il met en pratique à travers « les cinq fondements du golf moderne ».

Le Golf de Deva est de conception moderne et c’est la référence de toute la Corniche Cantabrique dans sa catégorie. Il permet de profiter du golf dans un court laps de temps grâce à une conception bien étudiée, avec des trous dont la longueur oscille entre 40 et 120 mètres. Ces distances sont idéales pour améliorer votre handicap étant donné qu’elles requièrent de la dextérité et de la technique. Tout au long de cette année, on peut obtenir un Green Fee extérieur pour seulement 16,5 €.

La Mairie de Gijón a essayé de populariser ce sport et d’encourager sa pratique dès le plus jeune âge avec les deux Golfs municipaux. Toutes les entrées d’argent provenant de la gestion ont été réinvesties, ce qui permet d’avoir aujourd’hui des installations de premier ordre.

Le grand avantage des Golfs gijonais est leur coté naturel. Le climat atlantique est suffisamment humide pour qu’ils soient impeccables, offrant d’authentiques tapis d’un vert intense. Ici, rien n’est forcé puisqu’ils sont situés dans des parages naturels, entre des bois touffus, et des lieux inhospitaliers qui offriront au sportif un double plaisir, celui de putter et celui de contempler un magnifique panorama lorsqu’il lèvera la tête après avoir ramassé sa balle.

N’hésitez plus, prenez vos chaussures et vos gants et foulez la pelouse gijonaise. Ce sera une agréable surprise.
Palabras clave Turismo, 2012, golf, 2013